Menu
1
Icône RSS Icône RGPD     Nombre de visiteurs : 1 965 918     actuellement :
(record :
1 connecté
39)
    Dernière mise à jour le 14/04/2022 Version mobile

II - PREAMBULE

 

Table des matières :

  1. Préambule
  2. Exemples

 

 

1. Préambule

Commençons par donner la structure d'une compilation \(\LaTeX\). L'utilisateur écrit un fichier *.tex qu'il compilera via un compilateur "latex.exe" en fichier *.dvi, fichier que l'on peut visualiser à l'écran. Selon la plateforme utilisée, il existe des convertisseurs permettant de transformer (sans perte de qualité visible) le fichier *.dvi en *.ps ou *.pdf. Dans la plupart des distributions de \(\LaTeX\), il existe aussi un compilateur permettant de passer directement du *.tex au *.pdf (son nom est pdftex.exe). L'avantage est que les liens hypertextes sont alors conservés, et l'on peut intégrer des images JPEG, mais ce compilateur n'est compatible avec les options (packages) de géométrie, en l'occurence Ps-tricks.

Tout document \(\LaTeX\) est composé d'un préambule et d'un corps de texte. Ce que l'utilisateur verra apparaître dans son fichier visible sera inscrit dans le corps du texte du document *.tex. Mais à quoi sert alors ce préambule ? Il sera à définir (en gros) à quoi ressemblera le document : on y indique la classe du document, sa taille (A4, A3, ...), la police utilisée et sa taille de base, la langue. On y définit aussi les paramètres du document : par exemple si l'on souhaite ou non avec l'indentation des paragraphes, créer des "macros" qui seront utilisables dans le corps du texte, ... Enfin, c'est aussi l'endroit où l'on charge d'autres options permettant de modifier la mise en page, d'ajouter des polices de caractères, etc.
Le préambule est constitué de la première ligne du *.tex jusqu'à la ligne \begin{document} (exclue). Le corps de texte contient les balises \begin{document} et \end{document}, et tout ce qu'il y a entre.

Donnons les lignes du préambule nécessaires au bon fonctionnement de la compilation d'un document :

 

2. Exemples

Ce site (trois liens d'exemples en bas de page) apporte pas mal d'exemples sur les pages de garde en \(\LaTeX\), utile pour bien les comprendre.